La société ACM médical santé y était et à pu constater la dynamique des pharmaciens qui modernise l’offre de service de leurs officines.  A Pharmagora Plus 30 et 31 mars 2019 – Paris Porte de Versailles, Hall 3 https://lnkd.in/er6GTfx

Pourquoi y être allé??

D’abord il y avait plus de médecin que l’on ne le pense autant comme conférencier, que exposant et visiteur.

Surtout  c’était l’occasion de découvrir beaucoup de conférence et de stand sur les OBJETS CONNECTES et LA TÉLÉCONSULTATION .

Il apparaît clairement que les cabinets médicaux doivent aussi pouvoir proposer, conseiller, mettre en oeuvre les outils de la santé de Demain qui finalement sont déjà aujourd’hui.

Les pharmaciens pourront dans des Espaces Santé dédiés offrir une téléconsultation pour renouveler un traitement pour un patient présentant une pathologie chronique , prescrire en cas de petite pathologie » apparente » tel que plaie ou conjonctivite…

Les pharmaciens auront le choix du médecin qui pourra ainsi prescrire à distance en téléconsultation avec facturation de l’acte et rédaction d’une ordonnance.

C’est une réelle solution pour les pharmacies de plus en plus isolées dans les déserts médicaux.

Ils pourront avoir recours à des médecins salariés par des plateformes de télémédecine….

Où sont les médecins de villes ?

En leur absence le monde de la santé s’organise…

 

 

A lire ou regarder

http://www.congresdespharmaciens.org/sites/default/files/dp_09_2017.pdf

https://www.telemedinov.fr/actualite-info/presse-buzz-telemedecine/36-reportage-telemedecine-a-la-pharmacie-de-commequiers.html

#DésertMédical : l’émergence d’une #Téléconsultation en #Officine

 

https://www.lesechos-etudes.fr/news/2017/09/07/quelle-place-pour-la-telemedecine-en-officine-interview-de-sophie-toufflin-rioli-pharmacienne-dofficine-commequiers-85/

La téléconsultation fait son entrée en officine

https://www.telemedinov.fr/actualite-info/presse-buzz-telemedecine/36-reportage-telemedecine-a-la-pharmacie-de-commequiers.html

« Elle souligne en outre l’intérêt du dispositif, lorsqu’un patient tente de faire sortir le pharmacien de son champ de compétence « en vous interpellant lors d’une garde sur le thème “ Je fais souvent des infections urinaires et j’ai besoin d’un antibiotique”. 
On a alors la possibilité de mettre le patient en relation avec un médecin par téléconsultation pour obtenir une prescription après avoir fait une bandelette urinaire avérée positive. » Autant d’arguments pour attirer les médecins à la télémédecine. Car, nuançons cependant, le programme Télémédinov, lourd à mener, en est à ses débuts, faute de médecins téléconsultants notamment : « Ils s’investiront davantage quand ils pourront facturer la téléconsultation, avec l’envoi d’une téléfacturation sécurisée », assure Michel Rioli. »

PHARMAGORA ou la téléconsultation en officine
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *